Réparation scooter électrique : ce qu’il faut savoir

Acheter un scooter électrique, c’est acquérir la tranquillité. Vous préservez la qualité de l’air et la quiétude des riverains tout en réalisant de belles économies. Vous gagnez du temps du vos trajets quotidiens tout en allégeant le temps passé en réparation. En effet, un scooter électrique demande beaucoup moins d’entretien qu’un scooter thermique et les réparations d’un scooter électrique sont bien moins onéreuses. Faisons le point sur toutes les réparations des scooters électriques. 

Quelles sont les réparations sur un scooter électrique ? 

Si vous basculez d’un scooter thermique à un scooter électrique, vous allez vraiment constater la différence. En effet, dites adieu aux bougies encrassées, aux vidanges périodiques, aux filtres divers, au liquide de refroidissement, etc. 

Cela étant, certaines réparations sont communes aux engins thermiques et électriques, notamment tout ce qui concerne la carrosserie, les pneus, les freins et les amortisseurs. 

En premier lieu, les pièces de carrosserie et les roues sont susceptibles d’avoir besoin d’autant de réparations quel que soit le mode de propulsion de l’engin. Cela dépendra en grande partie de votre conduite plus ou moins prudente. Rouler et se garer dans les grandes métropoles entraînent souvent des chocs sur la carrosserie : 

  • un autre engin vient s’appuyer sur le vôtre pour se garer plus facilement ; 
  • un pneu malencontreusement crevé ; 
  • une chute par temps de pluie, etc. 

Autres pièces communes : les freins et les amortisseurs ! Parfois, les freins restent simplement en position semi-active ce qui ralentit considérablement le scooter, sans que cela demande une véritable réparation. Mais il est également possible de connaître un dysfonctionnement ou une usure des freins. Vérifiez périodiquement les freins et remplacez les plaquettes de frein usées. 

Saviez-vous qu’il existe deux types de freins sur les scooters électriques : 

  • des freins à disque : les plaquettes de frein usées provoquent d’abord un grincement. Les freins ont parfois simplement besoin d’être resserrés ou d’ajuster la tension du câble. 
  • des freins électroniques : un interrupteur court-circuite les bornes du moteur. Le principal problème en cas de défection vient de cet interrupteur ou des câbles.  

Passons maintenant aux pièces spécifiques aux scooters électriques qui peuvent nécessiter des réparations : le chargeur et le câblage électrique. Parfois, des chocs sans importance pour la carrosserie vont toucher les câbles et empêcher votre engin de fonctionner. 

Si votre batterie ne se charge pas correctement, le problème peut provenir du chargeur. Attention, n’utilisez que le chargeur fourni lors de l’achat de votre scooter électrique ! Généralement, le voyant reste vert mais le voyant rouge ne s’allume plus. Dans ce cas, c’est peut être simplement un problème de fusible ou de fil mais il est important de faire vérifier votre chargeur par un professionnel. 

Si le moteur de démarre pas, ce peut être dû à des fils, connecteurs ou composants brûlés. Si vous sentez une odeur de plastique brûlé, c’est certainement cela ! Là encore, la réparation est simple et peu onéreuse mais nécessite l’intervention d’un professionnel pour remplacer les pièces défectueuses.  

Comment éviter ces réparations ? 

Voici quelques bonnes pratiques à suivre chaque jour pour éviter tout problème et une potentielle réparation sur votre scooter électrique : 

  • éviter de faire entrer de l’eau dans le moteur ou la batterie ; 
  • après une chute même minime, faites vérifier le deux-roues par un professionnel : certaines pièces endommagées ne se voient pas immédiatement à l’oeil nu. 
  • ne laissez pas votre batterie branchée une fois que la charge est complète (sinon vous diminuez sa durée de vie) ;
  • ne réparez pas vous-même si vous n’y connaissez rien. Évitez également l’aide du copain ou du voisin qui installe des pièces de récupération. Seules les pièces de rechange garanties constructeur doivent être utilisées. 

Un entretien régulier de votre deux roues ne coûte pas cher et vous permet d’assurer une longévité tout en évitant une potentielle réparation sur votre scooter électrique. Même si l’entretien d’un scooter électrique est bien moins important et onéreux que celui d’un scooter thermique, vous assurez la longévité de votre engin en respectant le plan d’entretien fourni par le constructeur. Surveillez également la date de garantie de votre scooter et le contenu de la garantie ! 

Grâce à Doc’Biker, le plus grand réseau d’entretien et de réparation de scooter électrique et moto électrique en Ile-de-France, vous pouvez vous présenter sans rendez-vous. Et vous pouvez profiter d’un forfait entretien à partir de 9 € par mois pour la tranquillité ! Doc’Biker a investi sur les engins électriques, non seulement en matériel adéquat, mais aussi en formant son personnel, pour atteindre un haut niveau d’expertise. Par exemple, Doc’Rider est le premier en France à avoir intégré des tables élévatrices isolantes pour traiter spécifiquement les engins électriques.  

Avec Pure Rider, profitez du service après vente entretien et réparation de Doc’Biker, le leader sur le secteur ! N’hésitez pas à nous contacter en cas de questions sur l’entretien de votre scooter ou moto électrique.

Vous n’êtes pas passé à l’électrique ? Si vous le souhaitez, renseignez vous sur nos modèles de scooter ou moto électrique et réservez votre essai gratuit pour vous faire votre propre idée !