Covid-19 : vers un abandon des transports pour des solutions d’e-mobilité ?

Facebook
Twitter
LinkedIn
Covid-19 : un abandon des transports pour des solutions d'e-mobilité ?

La pandémie de Covid-19 a stupéfait le monde entier. Au-delà des conséquences sanitaires terribles, elle nous a contraint à réfléchir à nos modes de vie : télétravail, temps partiel, horaires décalés mais aussi peur des transports en commun. Conjuguée aux problèmes de pollution dans nos métropoles, la Covid-19 a rendu les solutions d’e-mobilité impératives et urgentes. Plusieurs études font le point sur les aspirations des Français dans leur mobilité face aux crises sanitaires et écologiques. C’est l’occasion de s’interroger sur la mobilité d’un futur… qui est déjà là ! 

La mobilité depuis la pandémie de Covid-19

Le choc brutal et massif lié au confinement et aux restrictions de déplacement a touché tous les secteurs de la mobilité : 

  • plus de 50 % de la population mondiale a été soumise à des restrictions de déplacement ; 
  • Réduction de 90 % du trafic aérien européen ; 
  • le trafic ferroviaire a tourné avec 5 à 10 % de trains en circulation ; 
  • le trafic routier en baisse a permis de faire chuter la pollution atmosphérique de plus de 50 %.
  • la mobilité partagée a subi un choc : le co-voiturage a connu une activité équivalente à 2 à 5 % de son activité normale. Certains acteurs de la mobilité partagée ont stoppé leur activité (trottinette en libre-partage notamment). Le repli sur soi face à la propagation du virus a éteint les envies de partager les véhicules. 

Quelle situation post-confinement ?

Qu’en est-il aujourd’hui, après le déconfinement ? La peur est toujours présente, le virus circule toujours et nous voulons changer nos habitudes de transport. Selon une étude Bridgestone, on estime que 78 % des Français attendent des changements en matière de mobilité. Et que 61 % ont repris leur moyen de transport personnel : voiture, moto, scooter, vélo, trottinette, etc. 

Les attentes envers les pouvoirs publics et les fabricants sont nombreuses pour faciliter le changement. En effet, 42 % de nos concitoyens veulent adopter une nouvelle mobilité à la sortie de la pandémie. Que ce soit en achetant un nouveau moyen de transport ou en passant un permis, notamment un permis deux-roues.  

Près d’un Français sur 2 souhaitent le développement de solutions écologiques pour les transports en commun et la mise à disposition de véhicules électriques. 

L’e-mobilité en tête des solutions

La mobilité électrique ou e-mobilité apporte des solutions pérennes à nos problèmes actuels. Et ce, avec un véhicule personnel qui ne produit pas d’émission de CO2 (dioxyde de carbone). Or, on sait que les transports représentent un quart des émissions en Europe. 

C’est la raison pour laquelle les transports sont particulièrement visés lors de réformes successives telles que la stratégie bas carbone, la loi d’orientation des mobilités en France ou le Green Deal européen. 

Pour cela, nous devons repenser la mobilité dans un schéma CLIC (Circular, Lean, Inclusive Clean) c’est-à-dire une mobilité circulaire, allégée, inclusive et propre. Ce changement en profondeur dont la crise de Covid-19 a sans doute été un élément déclencheur, nécessite de faire bouger les lignes notamment en ce qui concerne : 

  • la réglementation,
  • les comportements des consommateurs, 
  • l’innovation technologique.

L’exemple d’un scooter électrique et d’une moto électrique pour l’e-mobilité

Prenons l’exemple d’un scooter électrique ou d’une moto électrique, solution d’e-mobilité parfaite : 

  • les réglementations claires en matière de permis, d’assurances et d’équipements sont facilement accessibles. De la même manière, des incitations fiscales existent pour favoriser l’adoption par le grand public. On pourrait espérer des efforts des pouvoirs publics sur la circulation, notamment avec la création de voies réservées aux véhicules électriques. 
  • les consommateurs s’intéressent de plus en plus à ces engins qui facilitent le temps de déplacement dans des métropoles congestionnées, sans pollution. Ils répondent également à la problématique de sécurité sanitaire en privilégiant un transport solitaire sur son propre engin. Ils sont en outre parfaitement adaptés à la micro-mobilité, aux déplacements fréquents en métropole. 
  • l’innovation technologique est particulièrement présente dans les secteurs de l’e-mobilité. Prenez par exemple les batteries électriques dont le poids, la durée de vie et de chargement ont considérablement évolué depuis 15 ans. 

La mobilité durable post-covid ne doit pas se limiter au seul vélo, qui ne correspond pas à toutes les attentes. Est-il vraiment logique que 70% des petits trajets (de moins de huit kilomètres) soient parcourus en voiture ? Le vélo même avec assistance électrique n’est pas l’alternative possible à la voiture individuelle. Pour réussir la mobilité de demain, il faut multiplier le champ de possibles pour permettre à chacun de trouver sa solution de mobilité durable. Avec une meilleure offre de transport électriques légers, nous pouvons atteindre une e-mobilité décarbonée, sûre et adaptée à nos déplacements urbains. 

Si vous le souhaitez, renseignez vous sur nos modèles de scooter ou moto électrique et réservez votre essai gratuit pour vous faire votre propre idée ! Une question ? n’hésitez pas à nous contacter.

Vous n’êtes pas passé à l’électrique ? Si vous le souhaitez, renseignez vous sur nos modèles de scooter ou moto électrique et réservez votre essai gratuit pour vous faire votre propre idée !

Télécharger le livre blanc

Ressources complémentaires : actualités e-mobilité

Meilleure moto électrique : le top 2020
Meilleure moto électrique: le top 2020

Non polluante, silencieuse, facile d’entretien, respectueuse de l’environnement… les avantages de la moto électrique sont nombreux. Ces deux-roues polyvalents s’expriment

Ressources complémentaires : actualités e-mobilité

Meilleure moto électrique : le top 2020
Meilleure moto électrique: le top 2020

Non polluante, silencieuse, facile d’entretien, respectueuse de l’environnement… les avantages de la moto électrique sont nombreux. Ces deux-roues polyvalents s’expriment