Scooter électrique pas cher : comment réduire la facture ?

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Votre décision est prise. Vous voilà prêt à franchir le pas de l’acquisition d’un scooter électrique. Seul souci, comme tout véhicule, il représente un investissement. Alors, vous aimeriez trouver des solutions astucieuses pour alléger la facture et acheter un scooter électrique pas cher.

La notion de consommer malin est à l’ordre du jour Elle s’applique harmonieusement à tous les produits, y compris aux véhicules.

D’abord, des modèles très compétitifs au plan tarifaire ont fait leur apparition sur le marché et leur mise en circulation coûtera moins cher que vous le pensez. D’autre part, dans un contexte favorable aux engins qui émettent peu ou pas de CO2, divers dispositifs d’aide à l’acquisition ont été mis en place.

Scooter électrique pas cher ? Achetez malin !

Des prix variés

Tous les scooters électriques ne coûtent pas une fortune. Prenons l’exemple du Tous les scooters électriques ne coûtent pas une fortune. Prenons l’exemple du CUx SUPER SOCO.  Il deviendra le fidèle compagnon de vos déplacements pour 2690 €. Maniable, léger et fiable, très silencieux, il offre des prestations intéressantes sans ruiner votre budget. Ce scooter créé par une équipe internationale d’experts répond à toutes les exigences du monde d’aujourd’hui. Son design séduira la clientèle aimant la modernité qui se convertit à la mobilité électrique. Il affiche une autonomie de 80 km et sa batterie amovible se recharge en 7 à 8 heures. Une très bonne affaire.

Une assurance qui ne vous ruine pas

Acheteur d’un scooter électrique, vous vous sentirez soulagé au moment de rendre visite à votre assureur. Les scooters électriques étant considérés comme moins sujets aux accidents que les thermiques, les compagnies et mutuelles répercutent cette baisse de risque sur le montant des cotisations. Or, les assurances se paient d’avance, avant de rouler au quotidien avec le scooter. Le site Les Furets.com a comparé à conditions et garanties équivalentes l’exemple d’un scooter électrique d’un prix de 3000 € avec un modèle thermique d’environ 2750 €. La prime annuelle s’élevait à 192 € pour l’électrique contre 514 € pour le thermique, soit plus de 2,5 fois plus cher.

Une économie en fonction de la cylindré

Autre économie immédiate potentielle si vous ciblez des modèles de plus de 50 cc (ou équivalents à plus de 50 cc), le certificat d’immatriculation.   Si votre choix se porte sur des modèles de 50 cc (ou équivalents 50 cc, seules la redevance d’acheminement Y5 (2,76 €) et éventuellement la taxe de gestion Y4 (4,00 €) vous seront facturées. Si votre choix se porte sur des modèles plus puissants,  vous deveniez jusqu’à récemment redevables au moment de l’immatriculation de la taxe régionale, dite Y1 perçue en fonction du tarif voté chaque année par le Conseil régional. Désormais, avantage à l’électrique sur l’ensemble des territoires. Les régions exonèrent de frais de la taxe Y1 tous les véhicules propres, c’est à dire ceux ne produisant pas ou produisant peu d’émissions polluantes. Auparavant variable d’une région à l’autre, l’exonération s’élève à  100% depuis le 1er janvier 2020,

Et les avantages financiers continuent à se mettre en évidence dès les premiers parcours. L’électricité coûte moins cher que l’essence. Estimer à 0,20 € le coût d’énergie nécessaire pour parcourir 100 km en scooter électrique contre 3,50 € pour effectuer la même distance avec un modèle thermique semble raisonnable. Rapporter cette différence à votre kilométrage annuel prévu vous permettra d’apprécier l’économie à venir sur ce poste de votre budget.

Il apparaît avant même d’aborder les dispositifs d’aide accordés par l’État et les collectivités que rouler en scooter électrique peut vous coûter moins cher que vous le redoutiez à l’origine.

Bénéficier des aides accessibles à l’acheteur d’un scooter électrique

Dans le contexte de lutte contre le réchauffement climatique et les émissions de CO2, diverses aides ont pour finalité de vous inciter à acheter un véhicule propre, catégorie qui inclut les scooters électriques.

Le Bonus écologique

Il s’applique à toutes les personnes physiques ou morales domiciliées en France. Cela signifie que les particuliers majeurs comme les entreprises y sont éligibles.

Le scooter électrique choisi doit être neuf et ne pas fonctionner avec une batterie au plomb (considérée polluante). L’aide pourra être versée pour des véhicules loués avec option d’achat si c’est pour une durée d’au moins deux ans. L’acheteur ne devra pas vendre son scooter électrique dans l’année suivant l’acquisition ni avant d’avoir parcouru au moins 2000 km.

Le montant du bonus écologique se calcule en fonction de la puissance du scooter. Pour un modèle d’une puissance inférieure à 3 KW, elle s’établira à 100 € dans la limite de 20% du prix d’achat.  Pour les modèles d’une puissance supérieure, elle sera de 250 € par KW d’énergie de l batterie (avec un maximum de 250 KWH sans pouvoir dépasser 27% du coût d’acquisition TTC (augmenté éventuellement du coût de la batterie si celle-ci est prise en location) ni 900 €.

Le montant de l’aide est soit déduit de la facture par le vendeur, soit versé a posteriori à l’acheteur par le Fonds d’aide à l’acquisition de véhicules propres après une demande effectuée par l’acquéreur dans un délai maximum de 6 mois auprès de  l’Agence de services et de paiement (ASP – https://www.asp-public.fr/user ) au moyen d’un formulaire CERFA 13621*13.

La prime à la conversion

Elle vise à inciter des possesseurs de véhicules considérés polluants à les mettre à la casse pour les remplacer par des véhicules propres.

Le véhicule mis à la casse sera un diesel immatriculé la première fois  avant le 1er janvier 2011 ou une  essence datant d’avant 2006. Attention, pas moyen d’assouplir le dispositif par l’astuce consistant à mettre une épave non roulante à la casse. Il faut l’avoir  acquis depuis au moins un an et démontrer qu’un contrat d’assurance en cours de validité lui est attaché.

Le scooter susceptible de déclencher le versement de la prime sera neuf, ne devra pas être équipé d’une batterie au plomb et sa puissance dépassera 3 KW.

L’aide varie en fonction de votre revenu fiscal de référence par part. S’il est inférieur à 13 489 €, elle atteindra 1100 €, s’il est supérieur elle chutera à 100 €, comme pour une personne morale.

Les demandes peuvent être faites directement par le professionnel qui vous vend le scooter électrique pas cher ou vous pouvez l’effectuer en ligne (https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/R49929 ).

Les aides des villes et des régions

Plusieurs villes et régions, sensibilisées aux enjeux de la qualité de l’air et du réchauffement climatique,  mettent en place des dispositifs d’encouragement à des opérations qui permettent d’acheter un scooter électrique pas cher.

C’est notamment le cas de Paris. Toute personne physique y résidant peut y prétendre à condition d’acheter un scooter électrique ‘(sans batterie au plomb) de faible puissance (équivalent 50 cc). Son montant atteindra 33% du prix d’achat plafonné à 400 €.

Des régions, par exemple l’Ile de France, octroient des aides significatives aux TPE et PME qui s’équipent de scooters électriques.

La liste des collectivités susceptibles de concourir à l’achat d’un scooter électrique pas cher s’allonge en permanence et continuera à le faire de manière significative compte tenu de la prise de conscience des préoccupations écologiques et climatiques. Que vous soyez particulier ou professionnel, n’hésitez pas à consulter les sites Internet de votre ville et de votre région pour vérifier si une collectivité peut vous aider à financer votre scooter électrique qui, par voie de conséquence, deviendra moins cher.

Vous n’êtes pas passé à l’électrique ? Si vous le souhaitez, renseignez vous sur nos modèles de scooter ou moto électrique et réservez votre essai gratuit pour vous faire votre propre idée !

Ressources complémentaires : actualités e-mobilité

Ressources complémentaires : actualités e-mobilité