Quel équipement pilote pour conduire un scooter électrique ?

Le scooter électrique incite à une conduite apaisée et se révèle plus sûr que son cousin thermique. Les utilisateurs de deux roues, même non motorisés, payent cependant chaque année un lourd tribut au trafic routier. Car sur la voie publique, les aléas, les mauvais comportements des autres et l’imprévoyance causent des sinistres. La réunion de ces facteurs  prend des vies et cause des blessures graves. Or, un équipement protecteur limite le plus souvent les conséquences d’un choc ou d’une chute. Le conducteur d’un scooter électrique n’étant pas plus protégé que les autres. Il aura en conséquence tout intérêt à se préoccuper des équipements qui le sauveront peut-être.

Des équipements adaptés préserveront l’intégrité physique du conducteur de scooter électrique

Tout le monde a vu les images terrifiantes de sorties de pilotes moto sur une piste de Grand-Prix, aux 24 Heures du Mans ou au Bol d’Or. Et pourtant, généralement, les pilotes se relèvent sonnés par leurs cascades aériennes involontaires mais indemnes. C’est d’ailleurs heureux. Parallèlement, des conducteurs de scooters victimes d’accidents à faible allure se retrouvent transportés à l’hôpital en piteux état.

Pourquoi ce contraste ? Les pilotes seraient-ils des super-héros insensibles aux accidents ? Certes, ce sont des sportifs de haut niveau jouissant d’une excellente condition physique. Ils déploient de meilleurs réflexes que les conducteurs traditionnels en cas d’imprévu et de chutes. Mais surtout, ils ont choisi des équipements protecteurs qui limitent les risques de blessures en cas de pépin.

Sur un scooter électrique comme avec tout deux roues, aucune carrosserie n’amortit les chocs ni les frictions. Un constat basique à ne jamais oublier. Gare aux blessures susceptibles de s’attaquer à la tête, aux membres, aux articulations et à la peau non recouverte.

Les pouvoirs publics s’inquiètent des dangers qui menacent les conducteurs de deux roues, y compris les adeptes du scooter électrique. Alors, ils ont rendu certains équipements de sécurité obligatoires. En outre, des comportements responsables et raisonnables éviteront bien des désagréments au pilote de scooter électrique.

Les équipements obligatoires pour tout conducteur de scooter électrique

Le casque

En cas de chute ou de choc, la tête se trouve exposée. Logique dès lors que le non-port du casque soit sanctionné. Le conducteur qui ne respecte pas cette règle relevant du simple bon sens s’expose à des sanctions. Il risque une amende pouvant atteindre 750 € et la perte de 3 points sur son permis.

Selon une étude statistique réalisée auprès de jeunes conducteurs, certains circulent encore sans casque. Seuls 83% des conducteurs et 81% des passagers portent systématiquement leur casque. Autrement dit, près d’un utilisateur sur cinq croit encore béatement que l’accident ne guette que les autres. N’oubliez surtout pas de l’attacher. Sinon, il risque fort de s’envoler au moment d’un éventuel sinistre, perdant tout rôle salvateur.

Il existe trois catégories de casques. D’une part, le caque jet, léger et peu encombrant, qui laisse la partie inférieure du visage à l’air libre. Ensuite, le casque intégral qui protège l’intégralité du visage. Enfin, le caque modulable, qui peut se transformer en jet ou en intégral selon que vous laissez ou retirez sa mentonnière.

Chaque catégorie compte des partisans et des détracteurs. Évidemment, l’intégral sera le plus protecteur. Par contre, il sera plus cher et plus lourd qu’un jet. Mais votre sécurité ne vaut-elle pas un petit effort financier ? D’ailleurs, certaines polices d’assurance proposent une garantie en cas de vol ou d’accident dégradant votre casque.

Choisissez un casque homologué dont l’étiquette portera la lettre E dans un cercle. Plus bas la lettre P indiquera que le casque protège le maxillaire.

Un casque ne se conserve pas toute la vie. Les professionnels recommandent de le changer tous les cinq ans. Et impérativement en cas de choc. Même le laisser tomber d’un meuble pourrait fragiliser sa calotte et le rendre moins efficace en cas d’accident.

Des dispositifs pour voir ou être vu

Attention à la visière de votre casque. Lorsque vous circulez de nuit, les visières teintées, fumées ou iridées sont prohibées.

Des bandes rétro réfléchissantes devront être collées sur votre casque. Elles seront fournies par le fabricant mais pas toujours pré-installées car cette obligation ne s’applique pas à tous les pays européens.

Autre équipement obligatoire, le gilet de haute sécurité doté d’éléments rétro-réfléchissants. il s’agira d’une chasuble, d’une veste ou d’un gilet le plus souvent jaune ou orange. Un simple brassard ne suffit pas. Vous devrez en disposer sur votre scooter électrique et le porter en situation d’urgence. Objectif, vous rendre visible en cas de panne ou d’accident. Ne pas le posséder vous expose à une amende pouvant atteindre 38 € et ne pas le porter en cas de problème risque de faire monter la sanction financière à 135 €.

Des gants homologués couvrant les poignets

En cas de choc ou de chute, tout conducteur met les mains en avant. Un réflexe spontané afin de tenter de se protéger. Autant dire s’exposer à des blessures, y compris des fractures d’os, d‘articulations et des brûlures de la peau.

Le défaut de port de gants homologués par le conducteur d’un scooter ou son passager expose à une amende de base de 68 € et à la perte d’un point sur le permis de conduire.

N’importe quelle paire de gants ne fera pas l’affaire, fût-elle en cuir. L’homologation se traduira par un pictogramme de motard et la mention CE. Mieux encore, une mention KP signifiera que les gants assurent une protection des jointures.

Assurez-vous au moment de l’achat que vous vous sentez à l’aise dans les gants choisis. Ils doivent être assez souples pour que vous ne sentiez pas vos mouvements entravés. Le mieux sera d’en posséder plusieurs paires. Des gants chauds vous protégeront du froid. Des gants imperméables vous mettront à l’abri de la pluie. Et des gants aérés ne vous tenteront pas d’éviter de les porter les jours de canicule.

Des équipements raisonnablement conseillés pour conduire un scooter électrique

Il ne s’agit plus d’obligations relevant du Code de la route assorties de sanctions mais de bon sens et de prudence élémentaire. Le conducteur de scooter électrique comme de tout deux roues aura intérêt à éviter que sa peau entre en contact avec le revêtement. Et aussi de protéger ses os et articulations. Voici quelques recommandations.  

Des chaussures montantes en cuir

La multitude d’os et d’articulations composant le pied et la cheville les rendent fragiles.

Dès lors, il convient de s’interdire toutes les options insuffisantes pour la sécurité de vos pieds. Pas de sandales ni tongs qui rendent le recours au chirurgien orthopédique vraisemblable en cas d’accident. Pas davantage d’élégants mocassins ni de baskets à la mode. Il s’agit sans doute d’équipements en adéquation avec l’image que vous entendez inspirer dans votre groupe social. Mais ils sortent souvent du pied au moment des sinistres et n’amortissent ni ne protègent pas des parties vulnérables de votre corps.

Préférez-leur des chaussures fermées qui couvrent les chevilles. Ou mieux encore, des bottes de moto renforcées au niveau du tibia. Il existe des bottines homologuées CE-EPI qui évitent bien des entorses ou fractures.

Des vêtements résistants

Oubliez tous les vêtements qui laissent des surfaces de peau exposées aux dégâts des frottements sur un revêtement abrasif. Vos bras et vos jambes n’ont pas été conçus pour se confronter au bitume ni aux gravillons. Un pilote de Grand-Prix célèbre et conscient de la cruauté des chutes soumettait ses combinaisons neuves à un rituel supposé protecteur. Avant de monter la première fois sur sa moto avec une nouvelle combinaison, il se roulait par terre avec. Il s’agissait de lui montrer que le sol était vraiment dur, que mieux valait ne pas s’y frotter.

Alors, oubliez les Tshirts, pantacourts, mini-jupes et shorts exposant une anatomie avantageuse et bronzée. Vous déplacer en scooter électrique ne se confond pas avec un concours de beauté ou d’élégance. Pensez avant tout à ne pas compromettre votre intégrité ni vos atouts de séduction. Protégez-vous en préférant des vestes à manches longues, des jeans, voire mieux encore, des vêtements en cuir ou utilisant des fibres renforcées par des fibres en kevlar.

Il existe de vêtements conçus pour résister à l’abrasion qui sont également équipée de coques homologuées. Avantage, ils amortissent les chutes et protègent les articulations.

Et si vous craignez de dégrader votre réputation d’élégance, organisez-vous pour amener avec vous une autre tenue. Vous vous changerez une fois arrivé à destination. Là, les périls de la route, fût-ce en conduisant un sécurisant scooter électrique, seront écartés !

Vous n’êtes pas passé à l’électrique ? Si vous le souhaitez, renseignez vous sur nos modèles de scooter ou moto électrique et réservez votre essai gratuit pour vous faire votre propre idée !