Les deux-roues électriques sont-ils adaptés à tous les usages ?

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Face à la menace réelle du réchauffement climatique et celle de l’épuisement des ressources fossiles non renouvelables, une conscience collective se met progressivement en place. Les pratiques en matière de consommation d’énergie évoluent. Et parmi celles-ci, les enjeux liés à la mobilité des personnes et des marchandises favorisent le développement de solutions plus écologiques.

C’est dans ce contexte que le développement des véhicules électriques prend son envol, la voiture tout d’abord, suivie par les deux-roues (scooter, moto, vélo, etc.). Néanmoins, les deux roues électriques souffrent encore de préjugés quant à leur utilisation considérée comme limitée.

Faisons le point ensemble des différents usages possibles d’un deux-roues électrique.

Les scooters et les vélos électriques particulièrement adaptés aux déplacements en ville

Les villes sont un environnement particulièrement propice à la pollution du fait de l’importante concentration de véhicules dans un espace restreint. En outre, plus le trafic routier est dense et plus les risques d’embouteillage sont importants, le ralentissement de la circulation étant particulièrement polluant.

Ainsi, l’utilisation d’un deux-roues électrique répond à deux objectifs :

  • limiter le rejet de gaz d’échappement, de particules fines ainsi que les mauvaises odeurs, pollution propre au moteur thermique ;
  • fluidifier la circulation, car les scooters ou vélos électriques sont «passe-partout».

En outre, le moteur électrique est bien plus silencieux qu’un moteur thermique. Ainsi, l’utilisation d’un véhicule électrique permet aussi de réduire la pollution sonore caractéristique des villes.

Le scooter et le vélo électrique sont à nos yeux une solution particulièrement adaptée au milieu urbain du fait de leur maniabilité, mais également parce qu’ils peuvent disposer d’une batterie amovible permettant de répondre aux problématiques de rechargement en ville.

Les deux-roues électriques pour les courts déplacements hors ville

Les caractéristiques précédemment citées font du scooter et du vélo électrique une solution également intéressante pour les courts trajets hors ville. Précisons par la même occasion que les contraintes de rechargement sont moindres avec ce type d’utilisation. En effet, il est plus facile de recharger la batterie lorsque l’on vit à la campagne (cour, jardin, garage individuel, etc.).

Les motos électriques pour les déplacements longue distance

La moto électrique étant d’une taille et d’un poids généralement plus importants qu’un scooter, son autonomie est donc plus grande puisque la batterie est plus grosse (mais non amovible). Alors que la moto électrique n’est pas particulièrement pratique en ville du fait d’une maniabilité moindre, il s’agit néanmoins d’un mode de déplacement adapté à un trajet longue distance.

En outre, la majorité des modèles sont équipés d’un système informatique embarqué permettant d’optimiser l’autonomie en adaptant le fonctionnement du moteur et de la batterie pour réduire la consommation. Rappelons que la consommation d’un véhicule (électrique ou thermique) est variable en fonction de la vitesse et du style de conduite du conducteur.

Enfin, les motos électriques récentes disposent d’une fonction de recyclage de l’énergie perdue lors des freinages. Ainsi, une moto électrique peut désormais offrir une autonomie d’au moins 85 km (moto équivalente à une puissance de 50 cm3) et jusqu’à 260 km pour les modèles d’une puissance de 125 cm3.

Ainsi, les deux-roues électriques peuvent convenir à tous les usages du quotidien, à condition de choisir le modèle adapté.

Vous n’êtes pas passé à l’électrique ? Si vous le souhaitez, renseignez vous sur nos modèles de scooter ou moto électrique et réservez votre essai gratuit pour vous faire votre propre idée !

Ressources complémentaires : actualités e-mobilité

Ressources complémentaires : actualités e-mobilité