Conduire un deux roues électrique l’hiver, nos conseils

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Conduire un deux roues électrique ou thermique l’été est bien plus agréable qu’une conduite l’hiver. Cependant, certains ne peuvent pas se passer du plaisir de conduire une moto ou un scooter. Outre son côté pratique pour les déplacements en ville, c’est aussi un immense sentiment de liberté pour ses utilisateurs.

Alors que l’on mettra des chaines pour conduire un 4 roues en montagne ou des pneus pluies à la mi-saison, on ne pense pas toujours que conduire un deux roues électrique en hiver est également une question de préparation et de prudence pour assurer une conduite adaptée aux conditions (pluie, neige, froid, etc.).

Voici tous nos conseils pour des déplacements en toute sécurité en deux roues l’hiver.

Conduire un deux roues électrique l’hiver, le bon équipement

Parce qu’avoir froid n’est pas agréable et que cela a des incidences sur la sécurité, choisir le bon équipement pour ses déplacements en deux roues est indispensable. Il fut savoir que le froid ralentit les réflexes et qu’il inhibe les capacités de prise de décision.  

L’équipement idéal pour conduire son deux roues électrique l’hiver comporte donc :

  • des gants épais, fourrés et imperméables ou des gants chauffants ;
  • une combinaison de pluie intégrale et coupe-vent ;
  • des chaussures étanches et renforcées ;
  • un tour de cou, la gorge et la nuque sont des zones sensibles au froid ;
  • une cagoule sous le casque ;
  • un casque ventilé et avec une visière en parfait état pour ne pas retenir la pluie ;
  • etc.

Ne sous-estimez pas le froid lorsque vous circulez en deux roues. Les motards ont l’habitude d’utiliser l’expression « quand vitesse égale froid » pour parler de la différence entre la température réelle et la température ressentie. En effet, la température réelle ressentie lorsqu’on roule est fonction de la vitesse et de la température ambiante. Par exemple, lorsque la température est de 10° à l’arrêt sans vent, la température ressentie sur la peau nue sera de – 2° à 50 km/h et de – 6° à 130 km/h.

Conduire un deux roues électrique l’hiver, la préparation du véhicule électrique

Lorsque le temps est froid et humide, il est recommandé :

  • d’assouplir un peu les suspensions (pour des réactions du châssis plus progressives) ;
  • de vérifier l’état des pneus (de pneus neufs permettent une meilleure adhérence) ;
  • d’augmenter un peu la pression des pneus pour permettre une meilleure évacuation de l’eau.

Conduire un deux roues électrique l’hiver, la bonne conduite sur route

S’il y a bien un facteur à ne pas oublier, c’est que par temps froid ou de pluie, tous les temps sont rallongés : la distance de freinage mais aussi le temps de réaction.

Pour conduire un deux roues électrique l’hiver en toute sécurité, il faut donc anticiper et lire la route en permanence pour gérer les dangers du sol plus glissant (verglas, bande blanche, plaque d’égout, etc.) et limiter les risques de chute. Il est également conseillé de réduire sa vitesse (au moins de 10 km/h, davantage en cas de neige) et d’augmenter les distances de sécurité.

C’est une évidence, mais il est parfois bon de le rappeler, un conducteur de deux roues est moins protégé qu’un automobiliste en cas d’accident. La vigilance et les règles de sécurité importent d’autant plus.

Le froid et les batteries lithium des motos et scooters électrique.

En dessous de 10° C, on constatera une baisse de l’autonomie de son véhicule électrique.
Comme le dit un expert : « Les températures inférieures à 10°C impliquent généralement une durée de charge plus longue, une puissance moindre et une moins grande quantité d’énergie disponible. L’autonomie peut ainsi diminuer de 30 %. Le système de gestion de la batterie de la voiture joue également un rôle. Il intervient par temps froid afin d’allonger la durée de vie de la batterie. »

Quelques conseils quand arrivent des périodes de froid.

  • Ne pas laisser le scooter en plein froid si possible
  • Mettre le scooter à l’abri la nuit
  • Eviter de  recharger une batterie en lithium sous 0°C
  • Ne jamais laisser la batterie se décharger entièrement. Rechargez avant d’atteindre moins de 10% de charge.
  • Les batteries lithium Ion n’ont pas de mémoire. Il est donc même fortement conseillé d’effectuer des petites recharges.
  • Ne laissez jamais une batterie déchargée durant une longue période (plusieurs semaines).
  • Concernant les cycles de recharge : un cycle de charge correspond à une charge de 0 à 100% de la batterie. Vous pouvez donc effectuer 10 petites recharges de 10%, cela ne correspondra qu’à un seul cycle.

Vous n’êtes pas passé à l’électrique ? Si vous le souhaitez, renseignez vous sur nos modèles de scooter ou moto électrique et réservez votre essai gratuit pour vous faire votre propre idée !

Télécharger le livre blanc

Accès rapide

Guides et conseils

Les Avantages de l'électrique

Actualités électrique par véhicule

Ressources complémentaires : actualités e-mobilité

Ressources complémentaires : actualités e-mobilité

Contact
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.