Allégez votre budget en achetant un scooter ou une moto électrique !

Les trajets quotidiens deviennent de plus en plus fatigants. Notamment à cause de la circulation qui accapare facilement jusqu’à trois heures par jour. Pour cette raison, les voitures commencent à être délaissées au profit des scooters et des motos.

Pratiques pour certains, véritable passion pour d’autres, ces petits véhicules peuvent se faufiler dans des chemins plus étroits ce qui permet de gagner un temps fou. Ces bolides compacts jusqu’ici fréquemment alimentés par de l’essence laisse place aujourd’hui à de nouvelles versions électriques. En effet, le scooter et la moto électriques font leur apparition sur le marché. Ces véhicules permettent de faire des réelles économies sur vos dépenses en déplacement. Zoom sur ces différents avantages financiers.

Scooter et moto électrique : consommez moins en faisant autant de kilomètres !

Lorsque l’on connaît la fluctuation du coût de l’essence et sa révision régulière à la hausse, on serait bien content si on en consommait moins. Avec une autonomie allant de 100 à 290 km en ville, un scooter ou une moto électrique fait amplement l’affaire pour les trajets du quotidien. Pour les utilisateurs moyens, dont le bureau ou l’école se trouve à moins de 10 km, il sera aisé de tenir plus d’une semaine sans aucune recharge.

À titre de comparaison, les scooters et motos de 125 cc consomment entre 2 à 3,5 L aux 100. La consommation est de 5 à 6 L pour les 600 cc. Le prix moyen du litre d’essence tourne généralement autour 1,40€/L à 1,50€/L. Quand on voit le prix du kWh à 0,40€, le choix est plutôt simple. Certes, l’écart de dépense peut paraître faible sur une semaine. En revanche, il est nettement plus parlant sur une longue période. 

Même constatation au niveau de l’entretien, l’utilisateur reste 100 % gagnant. Sachez que les batteries des motos électriques sont des batteries lithium. Contrairement à celles en plomb, elles dureront plus longtemps. Pour vous donner une idée, la technologie lithium est comparable à celle des appareils mobiles actuels. Leur densité énergétique est plus importante : 2 fois celle des batteries classiques. Elles tiennent mieux et plus longtemps.

D’un point de vue financier, cela signifie que vous n’aurez pas à changer de batterie souvent. L’entretien est simple et garantie la longévité de votre matériel et le bon fonctionnement de votre scooter ou moto électrique. Le calcul est rapide, moins d’entretien = plus d’économie.

Profitez de bonus écologiques et d’aides à l’achat pour un scooter ou une moto électrique !

Ce n’est pas uniquement à l’usage que vous allégerez votre portefeuille. En effet, différentes aides existent pour l’achat d’un scooter ou d’une moto électrique. 

Le bonus écologique

Certaines conditions sont nécessaires pour obtenir une aide pour l’achat ou la location d’un scooter ou d’une moto électrique. 

La première (et la plus importante) est le fait d’acheter votre véhicule neuf et, de ce fait, immatriculé en France dans une série définitive. Cette exonération partielle ne prend effet que sur les motocyclettes, tricycles et quadricycles 100 % électriques.

La seconde est que le véhicule concerné ne doit pas avoir été cédé ou vendu dans la période d’un an après la première immatriculation ni avant que le premier utilisateur ait parcouru au moins 2 000 km.

Un scooter ou une moto électrique dont la puissance maximale nette du moteur est supérieure à 3 kilowatts bénéficie d’une aide dont le montant est fixé à 250 € par kilowattheures d’énergie de la batterie, en respectant les deux conditions suivantes :

  • ne doit pas excéder 27 % du coût d’acquisition (TTC), augmenté le cas échéant du coût de la batterie si celle-ci est prise en location
  • ne doit pas excéder 900 €

Si la puissance maximale nette du moteur est inférieure à 3 kilowatts, alors le montant de l’aide est fixé à 20 % du coût d’acquisition (TTC), sans excéder 100 €. L’aide fiscale peut directement être versée auprès du concessionnaire. Dans ce cas, elle sera simplement déduite de la facture d’achat (TTC). Le montant doit être indiqué clairement sur ce celle-ci. En revanche, si vous devez faire une demande personnelle, il faudra aller sur le site www.primealaconversion.gouv.fr.

La prime à la conversion

L’État promet une prime à tous ceux qui laisseront tomber les carburants classiques (essence et gasoil). Ainsi, d’autres aides sont proposées aux automobilistes qui enverront à la casse un vieux véhicule « polluant ».

L’envoi à la casse est une condition sine qua non pour prouver votre adhésion à la politique écologique de l’État. Ceci concerne les voitures de plaisir ou utilitaires ne dépassant pas 3,5 tonnes (PTAC). Si la voiture carbure à l’essence, elle doit avoir été mise en circulation avant 1997. Pour les diesels, ce sera avant 2001 (2006 si c’est un ménage non imposable).

Quoi qu’il en soit, la prime à la conversion pour les possesseurs d’un scooter ou d’une moto électrique peut s’avérer moins importante comparée à celle d’une voiture. En effet, le chiffre peut rapidement descendre à 100 euros pour les ménages imposables. Par contre, avec un RFR n’excédant pas 13 500 euros, percevoir le plafond de 1 100 euros reste tout à fait envisageable.

Il faut noter que les deux roues électriques pris en compte sont des modèles de 2 kilowatts. Il faudra bien vérifier la fiche produit du véhicule concerné afin d’éviter les mauvaises surprises. 

Enfin, depuis 2019, les personnes morales ne sont plus éligibles à la prime à la conversion. La prise en charge ne se fait que pour le remplacement de son ancien véhicule par un électrique ou hydrogène. Ce qui veut dire : fini les primes pour les véhicules Crit’air 1. 

Les aides de la région Île De France

Certaines régions comme l’Île De France connaissent régulièrement des pics de pollution. Des investissements ont donc été fait pour améliorer la qualité de l’air. Effectif depuis 2017, les aides de l’Île De France sont cumulables avec le bonus écologique et la prime à la conversion. 

Le montant de l’aide varie en fonction du type de véhicule. 

  • elle sera de 1 500€ pour l’achat d’un deux-roues, trois-roues ou quadricycle à moteur électrique dont l’énergie de batterie est inférieure ou égale à 10 kWh
  • et de 3 000€ pour l’achat d’un deux-roues, trois-roues ou quadricycle à moteur électrique dont l’énergie de batterie est supérieure à 10 kWh

Une carte grise gratuite !

La carte grise d’un véhicule représente toujours une charge dans l’achat d’un nouveau véhicule surtout lorsque celui-ci est puissant. Celle-ci est perçu au profit des régions, le montant de cette taxe est calculé en fonction de la puissance fiscale du véhicule qui prend en compte la puissance moteur et le rejet de CO2 du moteur.

Depuis le 1er janvier 2020, vous n’avez plus à payer la carte grise pour l’achat d’un scooter ou d’une moto électrique. Celles-ci sont exonérées à 100 % peu importe la région.

L’adoption de l’électrique est un projet auquel tient à cœur l’Administration publique mais aussi beaucoup de plus en plus de citoyens pour ses avantages écologiques et financiers. En plus des avantages financiers intrinsèques de ces véhicules, des aides venant de l’État sont mises en place. Le but est de motiver les possesseurs d’anciens véhicules thermiques à se convertir plus facilement. Il vous restera de bien vérifier votre éligibilité à ces aides pour profiter d’un scooter ou d’une moto électrique.

Si vous souhaitez en savoir plus, rendez-vous sur notre page dédiée aux aides à l’achat d’un 2 roues électrique. Vous pouvez également vous consulter nos modèles de scooter ou moto électrique et réservez votre essai gratuit pour vous faire votre propre idée !

Si vous le souhaitez, renseignez vous sur nos modèles de scooter ou moto électrique et réservez votre essai gratuit pour vous faire votre propre idée ! Une question ? n’hésitez pas à nous contacter.

Contact