Réparation scooter électrique : où la faire et combien ça coûte ?

Votre scooter électrique vous apportera une foule de satisfactions. Les pannes se révèlent extrêmement rares sur ces engins. Mais il arrive tout de même de temps en temps qu’il faille faire appel à un professionnel. Qu’il s’agisse d’un entretien de routine ou bien d’une réparation de votre scooter électrique, il est important de savoir à quoi s’attendre.

Réparation d’un scooter électrique : à quoi s’attendre ?

La fiabilité des scooters électriques est exceptionnelle. Elle constitue d’ailleurs un des arguments en faveur du choix de ces modèles face à la concurrence thermique.

Pourquoi l’électrique apporte-t-il une tranquillité d’esprit aussi remarquable ? La réponse vaut aussi pour les motos électriques. Ce sont des modèles simples dont la conception élimine de nombreuses causes de défaillances et de stress.

Peu de réparations à prévoir sur un scooter électrique. Son  moteur ne compte que 20 pièces contre 125 à un concurrent thermique. Avec un électrique, aucun risque de serrage moteur, pas de fuites d’huile, pas de souci de démarreur, pas de bougies récalcitrantes, pas de réglages, pas de pompe à essence, pas de pépins avec l’échappement… Le moteur étant installé sur la roue arrière, le changement de courroie de transmission se trouve également écarté des pièces dont le remplacement régulier est à prévoir.

Respecter le guide des recommandations d’utilisation du constructeur vous indiquant les interventions à prévoir vous protégera des mauvaises surprises et assurera en outre le maintien de la garantie.

Votre banquier se réjouira du peu de réparations du scooter électrique. En moyenne, le budget affecté au poste entretien du scooter électrique se limitera à en moyenne à 120 € par an contre 230 € pour un modèle thermique.

Il ne vous reste qu’à déterminer le prestataire auquel vous allez confier les rares réparations de votre scooter électrique et à vous intéresser à ce qui peut un jour ou l’autre rendre des interventions nécessaires.

A qui confier l’entretien ou la réparation d’un scooter électrique ?

La mobilité électrique apparaît chaque jour un peu plus comme la mobilité de demain. Certains acteurs exerçant leur art sur le marché de la maintenance ou de la réparation de véhicules en ont déjà pris conscience. Si il existe des points communs entre scooters électriques et thermiques tels que la suspension, le freinage, l’éclairage, les pneus, la suspension,  voire la carrosserie… D’autres aspects s’avèrent sensiblement différents et nécessiteront le respect de méthodes et consignes de sécurité particulières. En effet, il s’agira d’effectuer des travaux sous tension électrique. Sélectionner un prestataire spécialisé dans la mobilité électrique paraîtra donc avisé.

Naturellement, vous souhaiterez confier les réparations de votre scooter électrique à un garage qui soit organisé pour vous rendre service rapidement et efficacement. Cela suppose :

– une disponibilité qui permet de vous dans un délai court ou mieux, sans rendez-vous;

– une organisation de l’atelier, avec des mécaniciens parfaitement formés à la technologie électrique. Des matériels et outillages adaptés. Par exemple des tables élévatrices en matière plastique (isolées) spécialement conçues pour l’entretien des deux roues électriques ;

– le niveau d’expertise professionnelle qui s’acquiert par l’alliance de l’expérience et de la formation professionnelle.

– la volonté de vous aider, de vous satisfaire, de vous prévenir des prochains entretiens à programmer. Ce que l’atelier du spécialiste se doit de connaître, c’est son domaine d’expertise.

Ne craignez pas la facturation du spécialiste. Nous ne prétendrons pas que tout est gratuit, mais spécialisation rimant avec qualité, il ne perdra pas de temps dans le traitement des réparations de votre scooter électrique. L’idée est de maîtriser le budget consacré à la maintenance et aux réparations de votre scooter électrique.

Qu’est-ce qui peut nécessiter une réparation sur un scooter électrique ? 

Le cas d’un accident

Certains facteurs de réparation dépendent entièrement de l’utilisateur ou de sa rencontre malencontreuse avec d’autres usagers. Ce sera d’abord le cas des dégâts causés par un accident. Dans ce cas, les réparations ne seront pas forcément à votre charge. Elles seront supportées in fine par l’assureur de la partie adverse s’il est responsable du sinistre. Même en l’absence de tiers ou dans l’hypothèse où vous seriez considéré responsable, votre police d’assurance vous indemnisera si vous avez souscrit une formule le prévoyant.

Le cas d’un usage sans précautions

D’autres dommages nécessitant des réparations du scooter électrique résultent purement et simplement d’un usage non soucieux de sa préservation. Une conduite sage et prudente évitant les chocs sur les bordures, le franchissement trop rapide de ralentisseurs, les contacts avec d’autres véhicules ou obstacles, les ornières trop profondes contribuera à la longévité de votre scooter électrique.

Des précautions d’entretien très simples à suivre, les mêmes que pour une moto, préserveront votre scooter électrique. Nettoyez-le très régulièrement (chaque semaine) avec un chiffon doux et humide. Une fois par mois, nettoyez aussi sa partie électrique (moteur, batterie, contrôleur électrique). Prenez soin (contrôle et nettoyage) à intervalles réguliers du système de freinage, du châssis et de l’éclairage. N’exposez pas votre scooter électrique à des températures excessivement élevées ou basses. N’oubliez pas de retirer ou déconnecter la batterie si vous restez un moment sans utiliser votre scooter électrique. Respectez strictement les recommandations du constructeur concernant l’utilisation de la batterie (chargeur compatible, ne pas recharger à chaud, ne pas démarrer juste après le chargement, ne pas amener la batterie à moins de 10% de charge…).

L’importance des révisions de routine

Effectuez les révisions régulières, notamment celles prescrites par le constructeur. Une visite correspondant à la fin du rodage au bout de 1.000 km ou 6 mois d’utilisation fournira l’occasion de vérifier le système électrique, le freinage et les roues. Vers 4.000 km, une seconde visite se focalisera en plus sur le contrôle d’accélération,  le dispositif de béquille, ainsi que la position de la roue. Puis à 7.000 km, il sera temps d’examiner également l’état des amortisseurs et le liquide de freinage. Ensuite, une révision tous les 3.000 km est généralement prescrite par les fabricants, ce qui correspond à peu près à une fréquence annuelle.

Les freins requièrent une attention particulière et l’idéal sera l’installation d’un dispositif neuf tous les 5 ans.

Pour le reste, vous ne serez naturellement pas à l’abri d’une crevaison ou d’un aléa dû à un choc.

La pire inquiétude des utilisateurs de scooters électriques est la défaillance de sa batterie, une réparation du scooter qui est indispensable et peut représenter un certain prix. Mais il ne serait pas raisonnable de trop s’inquiéter. Le plus souvent, les batteries conservent plus de 70% de performances après avoir parcouru 50.000 km. Rares sont les pannes avant 4 ans si le conducteur a respecté les prescriptions d’utilisation. Et les batteries sont garanties pendant une durée de 2 à 5 ans selon les fabricants.  Sans oublier qu’il n’est pas toujours indispensable de changer une batterie en panne. Souvent, une réparation est possible à moindre coût qu’un remplacement.

Avec Pure Rider, profitez du service après vente entretien et réparation de Doc’Biker, le leader sur le secteur ! N’hésitez pas à nous contacter en cas de questions sur l’entretien de votre scooter ou moto électrique.

Vous n’êtes pas passé à l’électrique ? Si vous le souhaitez, renseignez vous sur nos modèles de scooter ou moto électrique et réservez votre essai gratuit pour vous faire votre propre idée !